UNE DECENNIE DE CINEMA (2010-2019)

10 années passent en un clin d’oeil et certaines oeuvres resteront pour l’éternité. Cette liste se veut être représentative d’un cinéma aussi audacieux que viscéral, aussi pointu qu’accessible. Un cinéma aventureux parmi 100 propositions.

1 . TWIN PEAKS: THE RETURN – DAVID LYNCH (2017)

Résultat de recherche d'images pour "twin peaks the return"

Sans une once d’hésitation, Twin Peaks: The Return est l’oeuvre la plus inoubliable de cette décennie. Véritable choc en tous points, aussi bouleversant qu’inouï dans tout ce que David Lynch entreprend, cette suite au chef-d’oeuvre sériel du réalisateur est un aboutissement total. Qu’une série ayant marqué les années 90 comme nul autre, influencé toute la télévision par la suite (encore aujourd’hui), revienne nous hanter cette décennie… Aussi inespéré que prodigieux. Kyle MacLachlan reprend son légendaire rôle, mais cette fois c’est un tri-rôle : le légendaire Dale Cooper, son Doppelgänger et l’immense Dougie. L’épisode 8, dantesque, est à lui seul la raison pour laquelle Twin Peaks: The Return est la meilleure création de la décennie. Laura Palmer Forever.

2 . BOYHOOD – RICHARD LINKLATER (2014)

Résultat de recherche d'images pour "BOyhood bfi"

Coming-of-age absolu, Boyhood réalise un rêve de cinéma : Voir le temps passer. Filmé en l’espace de douze ans, le génial Richard Linklater accompagne ses acteurs dans une narration simple et assez classique du teenage movie. Mais ce qui bouleverse et vous cueille dans un vertige inégalé est ce temps passé. En l’espace de près de trois heures, douze années se sont écoulées. En un clin d’oeil. I thought there would be more dit le personnage de Patricia Arquette en une synthèse serre-coeur parfaite. Grand film.

3 . LES MILLE ET UNE NUITS / TABU – MIGUEL GOMES (2015 / 2012)

Résultat de recherche d'images pour "arabian nights bfi gomes"

La crise européenne retournée et détournée en un réechantement envers les misérables. Fable, conte, réalisme magique, documentaire, tout y passe dans le portrait d’un pays essoré par l’austérité. Miguel Gomes use de la multiplication d’histoires fantastiques pour la survivance d’un peupe, tel Shéhérazade envers Chahriar. Oeuvre-somme sublime, aussi original qu’imposant, Gomes réinjecte de la fiction partout où il peut. Acte d’amour suprême, il finit par l’un des chapitres les plus beaux du cinéma : Des hommes et des oiseaux auquel le chant des pinsons créé de l’existence.

Quant à Tabu, il puise sa force dans son infinie beauté mémorielle et son histoire d’amour des plus pures. Un miracle esthétique où peu de mots suffisent à exprimer l’émerveillement d’un tel aboutissement.

Résultat de recherche d'images pour "TABU gomes"

4 . HOLY MOTORS – LEOS CARAX (2012)

Résultat de recherche d'images pour "holy motors bfi"

Fou. Leos Carax revient près treize ans après Pola X et délivre ce chef-d’oeuvre esthète bizarre. Porté par l’interprétation du monstre Denis Lavant, Carax dresse le mélancolique portrait de l’acteur et un certain état de cinéma. D’un rôle à l’autre, la stupéfaction d’un film qui interroge son art, le bouscule et le fait vivre. Immense.

5 . TOY STORY 3 – LEE UNKRICH (2010) et VICE-VERSA – PETE DOCTER (2015)

Résultat de recherche d'images pour "toy story 3 lava"

Difficile de les départager, deux sommets de nostalgie alliés à une maîtrise scénaristique inventive et jouissive. Pixar sait émouvoir et le fait avec talent. Toy Story 3 comme Vice-Versa nous emmènent dans une aventure épique se soldant sur le délicat adieu d’un temps chéri. Sans être passéiste, ces deux films avancent tambour battant vers l’inévitable et inéxorable chemin du temps. So long, partner et Take her to the moon for me sont les deux lignes qui vous arrachent le coeur et vous font pleurer à chaudes larmes longtemps après le visionnage.

Résultat de recherche d'images pour "bing bong bfi"

6 . ONCLE BOONMEE (CELUI QUI SE SOUVIENT DE SES VIES ANTÉRIEURES) – APICHATPONG WEERASETHAKUL (2010)

Résultat de recherche d'images pour "uncle boonmee bfi"

Sidérant de beauté. Film-fantôme paisible d’une mort annoncée. Palme d’Or 2010, Oncle Boonmee est un voyage au coeur du merveilleux et nous offre des plans de cinéma parmi les plus beaux de la décennie.

7 . LES MYSTERES DE LISBONNE – RAOUL RUIZ (2010)

Résultat de recherche d'images pour "mysteries of lisbon bfi"

Pur film de mise-en-scène, c’est simple, chaque plan est une splendeur. Foisonnement romanesque et désirs d’histoires, Les Mystères de Lisbonne fut un des derniers film du cinéaste chilien, comme un ultime soubresaut passionnel. On plonge dans ce film comme on plonge dans un très bon roman, avec l’envie de ne plus en sortir et celui d’en voir toujours plus.

8 . A HIDDEN LIFE – TERRENCE MALICK (2019)

Résultat de recherche d'images pour "a hidden  bfi"

Magistral flottement, puissant cri d’amour, lyrisme décuplé. Le politique de A hidden life est d’une douceur infinie : Les micros-résistances font la différence. Tel un Christ, l’abnégation du héros se confronte à l’horreur, et vice-versa. Le miroir que tend Franz à son monde est insoutenable, trop fort, trop humain. Malick nous dit qu’un autre monde est possible et on a envie d’y croire. Chef-d’oeuvre.

9 . MEKTOUB MY LOVE, CANTO UNO – ABDELLATIF KECHICHE (2017)

Résultat de recherche d'images pour "mektoub my love canto uno bfi"

Corps désirant, désireux, désirables. Male gaze oui, sans forcément être problématique, Kechiche faisant de sa jeunesse un cocon d’égalité où tous et toutes s’aiment, se déchirent, s’écharpent, font l’amour et se séparent. La radicalité du cinéaste à étirer ses séquences pour en récolter un suc de vérité atteint ici un point d’osmose jamais atteint. Un des plus beaux films d’été. Et un appel intense à la liberté.

10 . FILM SOCIALISME / ADIEU AU LANGAGE / LE LIVRE D’IMAGE – JEAN-LUC GODARD (2010, 2014, 2018)

Résultat de recherche d'images pour "the image book bfi"

Le plus grand expérimentateur de l’histoire du cinéma a fait de cette décennie un nouveau terrain de recherche et de réflexion. Jean-Luc Godard n’est pas pour tout le monde, peut-être, mais ses films respirent l’absolu avant-garde d’un art jeune. Le cinéaste ne cesse de repousser les frontières du possible, en atteste son utilisation de la 3D dans Adieu au langage (probablement la meilleure utilisation de cette technique dans un film). Au-delà de la forme et de la technique vertovienne, c’est bien les mots et les images qui bouleversent. Sa voix, tremblotante et chargée des années passées, nous guide dans un monde où les signes sont troubles, où les sens sont vagues, où les mots manquent face au bruit ambiant. Nous sommes toujours hantés par les horreurs passées et nous n’arrivons pas à nous en défaire. JLG est là pour nous confronter avec nos passés.

11 . HABEMUS PAPAM / MIA MADRE – NANNI MORETTI (2011/2015)

Résultat de recherche d'images pour "habemus papam bfi"

Hilarant et profondément déprimant. Michel Piccoli en pape refusant le poste et cherchant la fuite d’une responsabilité trop grande, est immense. Le cinéaste est depuis longtemps l’un des derniers joyaux d’Italie, son cinéma est toujours piquant, vif, mélancolique à souhait et doucement absurde. Nanni Moretti cherche le réconfort dans cette assemblée d’enfants apeurés, ces dirigeants et officiels joueurs. Au fond, Habemus Papam est un film sur le vortex du poids du monde à soutenir.

Bien qu’un génie de l’humour névrosé, Nanni Moretti a ses moments tragiques. Son superbe Mia Madre s’intéresse à un aute vortex, celui du deuil. L’incapacité à être dans un tel moment confronté à l’infinie douceur d’un à demain maternel.

Résultat de recherche d'images pour "mia madre bfi"

12 . CAVALO DINHEIRO – PEDRO COSTA (2014)

Résultat de recherche d'images pour "cavalo dinheiro pedro costa"

Le personnage de Ventura est l’un des plus beaux qui soit. Ulysse perdu dans les abysses, Nosferatu errant dans les tréfonds mémoriels d’un passé douloureux. Pedro Costa, précieux cinéaste, fait une histoire de fantômes qui ne cessent de chercher, peinant à trouver une porte de sortie dans ce clair-obscur superbe. Chercher quoi ? Les réponses à une histoire colonialiste enfouie.

13 . COPIE CONFORME – ABBAS KIAROSTAMI (2010)

Résultat de recherche d'images pour "copy certified bfi"

Le film du faux. Forcer l’illusion pour excorciser ses démons, et se libérer. Sublime jeu du faux dans ce couple inventé, où chacun va chercher en l’autre la raison de leur chaos. Déstabilisant et beau.

14 . L’ETRANGE AFFAIRE ANGELICA – MANOEL DE OLIVEIRA (2010)

Image associée

Le maestro portugais Manoel de Oliveira a 100 ans quand il fait ce film. Et la vitalité qui ressurgit de ce rêve fantasmagorique est éclatant de beauté. Un film sur la contamination des images et sa vampirisation. De Oliveira ressucite les natures mortes.

15 . THE MASTER – PAUL THOMAS ANDERSON (2012)

Résultat de recherche d'images pour "the master paul thomas anderson"

Film de possession, magnétisme du duo Phoenix-Seymour Hoffan, secte hypnotique. Le travail du plus talentueux des réalisateurs US est somptueux. La rage intérieure, la solitude, la quête d’appartenance de l’un bouillent pour une confrontation fascinante sur la liberté et l’insoumission.

16 . FOXCATCHER – BENNET MILLER (2014)

Résultat de recherche d'images pour "foxcatcher bfi"

Un puissant miroir de l’Amérique dévorante, fantasmant les victoires et le gain à tout prix. Classieux, d’une élégance rare, Miller agite ses marionnettes ayant tous un rêve : Celui de gagner. Et ce sont par les différents moyens d’y arriver que Foxcatcher trouve son ampleur tragique. Le rêve américain au sol.

17 . UN JOUR DANS LA VIE DE BILLY LYNN – ANG LEE (2016)

Résultat de recherche d'images pour "billy lynn's long halftime walk BFI"

Douloureusement et impitoyablement sous-estimé, le film du réalisateur de Brokeback Mountain est l’un des plus ouvertement critique de l’impérialisme américain. La grandeur tient dans la représentation spectaculaire et publicitaire de son armée, devenue une marque comme une autre, releguant ses soldats comme des pantins de show business. La guerre est aussi un article à vendre. Et il est bouleversant de voir ces hommes se solidariser entre eux. Ils sont seuls, abandonnés par leur patrie car cantonnés à leur seul rôle de protection. L’Amérique n’a plus de places pour eux, alors ils se serrent dans leur tank fraternel, destinés à une balle future. Un chef-d’oeuvre.

18 . UNDER THE SKIN – JONATHAN GLAZER (2014)

Résultat de recherche d'images pour "under the skin bfi"

Choc esthétique, froideur métallique, beauté hors-normes. L’alien romantique par excellence. La magistrale bande-son de Mica Levi accompagne cette inoubliable marche métaphysique.

19 . A TOUCH OF SIN – JIA ZHANG-KE (2013)

Résultat de recherche d'images pour "a touch of sin bfi"

Brillant, violent et saisissant. Un état du monde sans fards qui nous plonge dans la nature des Hommes face à l’injustice, la corruption et la peste capitaliste. Quatre histoires de désespoir mais aussi de reprise de pouvoir, qu’importe les moyens.

20 . INSIDE LLEWYN DAVIS – LES FRERES COEN (2013)

Résultat de recherche d'images pour "INSIDE LLEwyn davis bfi"

Looser magnifique, destin inévitable, talent sacrifié. Il y a beaucoup à admirer dans cette déchirante histoire empêchée. C’est cruel et dépressif, et pourtant, on ne peut s’empêcher d’écouter les dernières résistances du héros.

21 . IL ETAIT UNE FOIS EN ANATOLIE – NURI BILGE CEYLAN (2011)

Résultat de recherche d'images pour "once upon a time in anatolia"

Un western policier turc. Ce n’est pas une blague, au contraire, c’est même la plus belle oeuvre de son auteur. Superbe voyage inquiétant au coeur des steppes où la sinuosité des chemins reflète les affres de l’âme. Un oasis esthétique et une puissance réflexion philosophique sur la condition des Hommes.

22 . THE SOCIAL NETWORK – DAVID FINCHER (2010)

Image associée

David Fincher est un maître du cadre. Précision de tous les instants, son film est inondé de tristesse et d’amertume. Portrait acide des intentions d’un créateur solitaire.

23 . THE POST – STEVEN SPIELBERG (2017)

Résultat de recherche d'images pour "the post spielberg"

Leçon de mise en scène d’un génie. Spielberg infuse la croyance au pouvoir de l’information, son impact et l’indépendance de sa transmission. The Post fait de son découpage une arme inspirante d’espoir. Magistral.

24 . THE IRISHMAN – MARTIN SCORSESE (2019)

Résultat de recherche d'images pour "the irishman bfi"

Superbe décennie pour Martin Scorsese, opérant un incroyable run de grands films. Mais c’est The Irishman qui achève une maturité poignante. Les idoles ont vieilli, les mafieux ont pris de l’âge et qu’en est-il de l’héritage ? Cette fresque majestueuse peut être vue comme un chant de cygne. La lente procession mortifère du dernier tiers est une masterclass magistrale. Une des plus belles heures de cinéma de la décennie. Un bloc bouleversant de temps passé, qui passe et s’enfuit. Scorsese a trouvé là un point rare de son cinéma.

25 . L’INCONNU DU LAC – ALAIN GUIRAUDIE (2013)

Résultat de recherche d'images pour "l'inconnu du lac"

Thriller solaire et menaçant, Guiraudie (l’un des cinéastes les plus précieux de l’hexagone) instaure une tension sexuelle sous la forme d’une attraction obsessionnelle et inévitable. La fin est un sommet d’ambiguité.

26 . P’TIT QUINQUIN / COIN COIN ET LES Z’INHUMAINS – BRUNO DUMONT (2014 – 2018)

Image associée

Au Panthéon de l’absurde, une place sera faite à ces deux ovnis de Bruno Dumont. Hilarant, captivant, mystérieux, émouvant et unique, cette comédie fantastique est sûrement l’oeuvre-somme de son auteur. Un immense bol d’air frais, on a jamais vu son équivalent.

27 . PHANTOM THREAD / INHERENT VICE – PAUL THOMAS ANDERSON (2017, 2014)

Résultat de recherche d'images pour "phantom thread bfi"

Vénéneux. L’amour est un poison qu’on aime s’infliger. Ce point de perversion maladive écrit par le génie US est conjugué par une bravoure cinématographique d’une grande délicatesse. Le plus beau film SM de la décennie.

Inherent Vice prend lui le pari de la perte totale, un film littéralement brouillé, enfumé, avançant vers un inconnu toujours moins compréhensible. Notre The Long Goodbye, un film noir altmanien perché et culte.

Résultat de recherche d'images pour "inherent vice bfi"

28 . MOURIR COMME UN HOMME / L’ORNITHOLOGUE – JOAO PEDRO RODRIGUES (2010 / 2016)

Image associée

Un sommet d’enchantement et de tragique à la beauté à couper le souffle. Des histoires bis qui jaillissent en une élégie flamboyante. La séquence finale du premier est un monument de réalisation. Immense cinéaste du désir.

Résultat de recherche d'images pour "l'ornithologue film"

29 . THE IMMIGRANT – JAMES GRAY (2013)

Résultat de recherche d'images pour "the immigrant bfi"

Tragédie fratricide, James Gray réussit le drame intemporel parfait. Une superbe histoire de la face B du rêve américain au trio d’interprétation iconique.

30 . MAD MAX : FURY ROAD – GEORGE MILLER (2015)

Résultat de recherche d'images pour "mad max bfi"

Expérience sensorielle incomparable sur grand écran, la revisite du classique fut une claque sans précédent dans le monde du blockbuster. Un all-timer de génie.

31 . LES BRUITS DE RECIFE / AQUARIUS – KLEBER MENDONCA FILHO (2014 / 2016)

Résultat de recherche d'images pour "neighboring sounds bfi"

Un Brésil ultra sécurisé aux fantômes toquant aux portes. Un superbe premier film sur la lutte des classes : ce bruit étrange et pénétrant qui ne cesse de revenir à la charge.

Avec Aquarius, Mendonça Filho continue de disséquer son Brésil aux mains des libéraux à travers une résistance lumineuse, celle de Sonia Braga, impériale. Un film qui fait glisser son temps pour mieux le chérir, avant la vente aux marchés.

Résultat de recherche d'images pour "aquarius bfi"

32 . SPRING BREAKERS – HARMONY KORINE (2013)

Résultat de recherche d'images pour "spring breakers korine"

L’un des plus beaux pied de nez fait à l’industrie marketing. Preuve est faite qu’il ne faut jamais se fier aux vitrines, Spring Breakers est un film flottant, une vague qui revient sans cesse s’échouer sur une plage de désillusion, une quête inaboutie d’un rêve que seules les images publicitaires possèdent. Un très beau film désenchanté.

33 . WEEK-END – ANDREW HAIGH (2012)

Résultat de recherche d'images pour "week end andrew haigh"

Le temps d’un week-end où tout se joue. Ca avait fait l’affaire pour Sur la route de madison, ça le fait ici aussi. Bijou sensible.

34 . MEEK’S CUTOFF – KELLY REICHARDT (2011)

Résultat de recherche d'images pour "la dernière piste film"

Un western inquiétant, une ruée vers une Amérique en proie à ses démons et sa xénophobie. La route, pavée de mauvaises intentions, mène à la perte. Un film hanté.

35 . LOVING – JEFF NICHOLS (2017)

Image associée

Le classicisme bouleversant de Jeff Nichols, cinéaste archi doué, transfigure la simplicité évidente de l’histoire. L’amour, toujours, dans sa pureté et sa pudeur la plus touchante.

36 . MELANCHOLIA / NYMPHOMANIAC / THE HOUSE THAT JACK BUILT – LARS VON TRIER (2011 / 2013 / 2018)

Résultat de recherche d'images pour "melancholia"

Comment se quitter, comment quitter cette Terre ? Melancholia est parcouru d’une angoisse totale. Un film de peur primale sur la fin. Inoubliable.

Nymphomaniac, lui, est une forme d’apothéose créatrice pour Lars Von Trier. Il est tout simplement le metteur en scène le plus inventif et virtuose de ces vingt dernières années. Il fait de cette pathologie un mélodrame bouleversant et formellement ébouriffant sur une femme qui cherche le réconfort.

Résultat de recherche d'images pour "nymphomaniac bfi"

Le film serial-killer du cinéaste danois est quant à lui son ultime croc dans son énorme entreprise de création. Hyper-violent, malaisant, inconfortable, nauséeux mais surtout mémorable, The house that jack built aura fait trembler une nouvelle fois les névroses du cinéaste en une éblouissante descente aux enfers.

Image associée

37 . FAUST – ALEXANDRE SOKOUROV (2011)

Image associée

Un film halluciné et hallucinant, complexe et provocateur, distordu et lumineux. Une revisite du classique de Goethe sur la confrontation du bien et du mal.

38 . TWIXT – FRANCIS FORD COPPOLA (2011)

Image associée

Un film à l’atmosphère sans pareille, gothique et baroque. L’horreur y est poétique, le cinéma y est flamboyant.

39 . MONEYBALL – BENNET MILLER (2011)

Résultat de recherche d'images pour "moneyball"

Tristesse infinie de l’inachevé, frustration de l’inaccompli et obsession d’un manque, le magnifique drame sportif de Miller est écrit par Aaron Sorkin, l’un des grands scénaristes de notre temps. Un des plus beaux rôles de Brad Pitt.

40 . MOTHER / PARASITE – BONG JOON-HO (2010 / 2019)

Résultat de recherche d'images pour "mother bong joon ho"

Bong Joon-Ho a commencé cette décennie comme il l’a terminé : Avec un grand film. Deux thrillers impeccables à la mise en scène tendue et anxiogène. Deux histoires de reconquête, deux tragédies sur fond de malaise social. Immanquable.

41 . THE RIDER – CHLOE ZHAO (2018)

Résultat de recherche d'images pour "the rider bfi"

Une sublime histoire de résilience. Un grand film sur une page qui doit se tourner, sur un adieu forcé. Une réalisatrice à suivre de très près.

42 . UN JOUR AVEC, UN JOUR SANS – HONG SANG-SOO (2015)

Résultat de recherche d'images pour "un jour avec un jour sans film"

Le plus beau film de son infatigable auteur. Génie de la variation et des inversions.

43 . THE GRAND BUDAPEST HOTEL – WES ANDERSON (2014)

Résultat de recherche d'images pour "the grand budapest hotel bfi"

Un intense récit gigogne, l’oeuvre définitive du cinéaste par son ampleur considérable, sa maestria technique et sa fabuleuse composition esthétique. Il y a même une touche poignante grâce aux couches temporelles qui se recoupent et cloturent une histoire sortie d’un esprit merveilleux.

44 . L’APOLLONIDE – BERTRAND BONELLO (2011)

Résultat de recherche d'images pour "l'apollonide souvenirs de la maison close"

Le plus beau des castings pour un film des plus lyriques. Un fantasme peut-être mais surtout une poésie des corps au service d’un romanesque sensuel.

45 . MANCHESTER BY THE SEA – KENNETH LONERGAN (2016)

Résultat de recherche d'images pour "manchester by the sea"

Une erreur humaine et un pardon impossible. Immense drame sur la culpabilité et la tentative de se relever. Un autre grand film de fantôme.

46 . THE STRANGERS – NA HONG-JIN (2016)

Résultat de recherche d'images pour "the strangers na hong jin"

Le meilleur film d’horreur de la décennie.

47 . CARLOS / SILS MARIA – OLIVIER ASSAYAS (2010 / 2014)

Résultat de recherche d'images pour "carlos assayas"

La version longue est passionnante et s’érige comme l’une des meilleures fresques criminelles jamais faites.

Sils Maria pourrait être le frère de Copie Conforme dans cette plongée à corps perdus dans le faux et le jeu. Un très beau miroir reflétant la frontière poreuse entre réalité et fiction. Aussi fascinant dans l’interprétation que brillant dans la forme, rappelant que le cinéaste peut être très bon, lorsqu’il ne s’embourgeoise pas.

Résultat de recherche d'images pour "sils maria film"

48 . POST TENEBRAS LUX – CARLOS REYGADAS (2012)

Résultat de recherche d'images pour "post tenebras lux film"

Une claque sensorielle et esthétique, un voyage au bout du mystère.

49 . FIRST MAN – DAMIEN CHAZELLE (2018)

Résultat de recherche d'images pour "first man film"

Où l’intime prend le pas sur le général, où la quête devient un ultime hommage et un passage du deuil. Bouleversant et intelligent.

50 . ROMA – ALFONSO CUARON (2018)

Résultat de recherche d'images pour "roma film"

Puissance des invisibles, résilience des oubliées, infinie beauté des petites mains. Grand film d’allié sur la condition de ces femmes racisées qui font tout pour absolument rien.

51 . LA MULE – CLINT EASTWOOD (2019)

Résultat de recherche d'images pour "clint eastwood la mule"

Un top sans Clint n’est pas un top. L’un de ses meilleurs dans cette décennie aussi chargée que passionante pour notre vétéran préféré.

52 . CECI N’EST PAS UN FILM – JAFAR PANAHI (2011)

Résultat de recherche d'images pour "this is not a film jafar panahi"

Filmer coûte que coûte, raconter des histoires qu’importe les difficultés, créer qu’importe la censure. Essentiel et brillant.

53 . MOONLIGHT – BARRY JENKINS (2016)

Résultat de recherche d'images pour "moonlight bfi"

You’re the only man who’s ever touched me. Un premier film grandiose en trois actes parfaitement maîtrisés.

54 . TONI ERDMANN – MAREN ADE (2016)

Résultat de recherche d'images pour "toni erdmann"

Un film goofy euphorique aussi drôle que dépressif. Il grandit en vous et finit par s’imposer, autant comme une délicate comédie que comme un insondable drame.

55 . LE CHEVAL DE TURIN – BELA TARR (2011)

Résultat de recherche d'images pour "bela tarr le cheval de turin"

Une marche silencieuse vers les ténèbres. Puissant.

56 . COSMOPOLIS – DAVID CRONENBERG (2012)

Résultat de recherche d'images pour "cosmopolis film"

Le nihilisme à l’épreuve du chaos. L’agonie d’un système et dernière parade d’un hors-sol. Un film incompris.

57 . DOULEUR ET GLOIRE – PEDRO ALMODOVAR (2019)

Résultat de recherche d'images pour "pain and glory film"

Une admirable introspection revenant sur l’essentiel d’une vie passée et s’arrêtant sur l’essentiel d’une vie présente.

58 . THE HATEFUL EIGHT et ONCE UPON A TIME IN HOLLYWOOD – QUENTIN TARANTINO (2015 / 2019)

Résultat de recherche d'images pour "the hateful eight"

Un délicieux jeu macabre pour le premier en forme de huis-clos, une magnifique fresque mélancolique pour le deuxième en forme de réécriture salvatrice ; Tarantino aura donné à ses héros des moments de bravoure jouissifs, et surtout, il aura mené une réflexion brillante sur son propre cinéma.

Résultat de recherche d'images pour "once upon a time in hollywood"

59 . THE TREE OF LIFE / KNIGHT OF CUPS – TERRENCE MALICK (2011 / 2015)

Résultat de recherche d'images pour "the tree of life"

Si THE TREE OF LIFE est un chant sur la puissance des possibles d’un monde et l’espoir d’un tout ; KNIGHT OF CUPS est un tour de force cyclique sur la vacuité d’un monde et le désespoir d’une boucle. Infiniment sous-estimé et bien plus pensé qu’on ne le croit. Deux grands films en tout cas.

Résultat de recherche d'images pour "knight of cups"

60 . MAGIC MIKE XXL – GREGORY JACOBS (2015)

Résultat de recherche d'images pour "magic mike xxl"

Un feel-good movie aussi retors qu’émouvant. Volontiers féministe et porté sur une amitié émouvante d’hommes rêvant à dévoiler ce qu’ils sont réellement, sans jugements ; ce film touche juste et est bien loin de ce qu’il laisse prévoir.

61 . 4h44 DERNIER JOUR SUR TERRE / WELCOME TO NEW YORK – ABEL FERRARA (2012 / 2014)

Image

Sècheresse, âpreté et métaphysique. WELCOME TO NEW YORK est loin d’être le navet décrié, mettant en scène son monstre face au gouffre qui le submerge. Ferrara ne fait pas dans le sensationnalisme mais dans l’étude de ce qui fait la force de son cinéma : le vertige. 4H44 utilise ce vertige pour une fin du monde inéluctable, en forme d’ultime création et d’apothéose charnelle.

Résultat de recherche d'images pour "4h44 last day on earth"

62 . IN JACKSON HEIGHTS – FREDERICK WISEMAN (2015)

Image

Bénéficiant de l’acuité de regard de l’immense documentariste, s’y délivre un magnifique portrait de communauté. Une fragile mosaïque américaine en proie à l’ennemi invisible : Le capitalisme. Le documentaire contrebalance partages et inquiétudes en une économie précieuse.

63 . DRUG WAR – JOHNNIE TO (2012)

Résultat de recherche d'images pour "drug war johnnie to"

Passé sous les radars, DRUG WAR est l’un des meilleurs polars de la décennie. Surprenant et tendu de bout en bout, Johnnie To livre une puissante mise en scène sur la surveillance numérique, ce que délivre l’image et ses faux-semblant.

64 . ET MAINTENANT ? – JOAQUIM PINTO (2013)

Résultat de recherche d'images pour "et maintenant documentaire pinto"

La séropositivité en une mosaïque époustouflante d’images et de sons, une réflexion intellectuelle sur le présent vécu et l’avenir incertain, un journal filmé bouillonant d’idées et débordant d’amour. Remarquable.

65 . REVOLUTION ZENDJ – TARIQ TEGUIA (2013)

Résultat de recherche d'images pour "Révolution Zendj"

Un superbe film de résistance qui rappelle les collage godardiens en une émulsion cinématograhique euphorisante. Le monde arabe mis en scène comme jamais.

66 . EAU ARGENTEE – OSSAMA MOHAMMED ET WIAM SIMAV BERDIXAN (2014)

Résultat de recherche d'images pour "eau argentée"

L’horreur syrienne à travers les images d’Internet. Un montage remuant, aussi violent que perturbant.

67 . CAROL – TODD HAYNES (2015)

Résultat de recherche d'images pour "Carol (film)"

Un somptueux mélodrame sirkien.

68 . UNE JEUNESSE ALLEMANDE – JEAN GABRIEL PERIOT (2015)

Résultat de recherche d'images pour "une jeunesse allemande film"

Il y a dans ce documentaire de Périot la même urgence que dans un brûlot de Chis Marker. Etude fascinante de la violence politique.

69 . GLASS – M. NIGHT SHYAMALAN (2019)

Résultat de recherche d'images pour "glass night shyamalan"

L’ex-prodige est revenu en grâce depuis quelques temps, en atteste cette magnifique fable sur la croyance et la foi d’un possible. Le meilleur film de super-héros de la décennie. (Voir Unbreakable et Split)

70 . AN ELEPHANT SITTING STILL – HU BO (2019)

Résultat de recherche d'images pour "hu bo an elephant sitting still"

Un film désarmant de noirceur, un lent lamento.

71 . LE TRAITRE – MARCO BELLOCHIO (2019)

Résultat de recherche d'images pour "the traitor bellocchio"

L’anti-film de mafia par excellence à la superbe mise en scène. Bellochio réalise une fresque d’une ampleur inédite, entre l’intimisme ambigu d’un chef de famille aux morales douteuses et l’épique procédural d’une affaire bigger than life.

72 . HIGH LIFE – CLAIRE DENIS (2018)

Résultat de recherche d'images pour "high life claire denis"

La meilleure cinéaste française s’essaye à la SF et délivre une odyssée psycho-sexuelle unique au lyrisme fou. Le romantisme (oui, oui) envers et contre tout.

73 . LETO – KIRILL SEREBRENNIKOV (2018)

Résultat de recherche d'images pour "leto kirill serebrennikov"

Une génération sacrifiée aspirant à un autre monde dans un noir & blanc sublime. Un film rock d’une grande liberté lyrique et poétique.

74 . BURNING – LEE CHANG-DONG (2018)

Résultat de recherche d'images pour "burning"

La fascination est totale, on tâtonne vers l’inconnu, baladé par le talent suprême de son cinéaste. On finit subjugué par un récit lynchéen autour d’une lutte des classes. La subtilité y est maximale.

75 . VERY BAD COPS / THE BIG SHORT / VICE – ADAM MCKAY (2010 / 2015 / 2018)

Résultat de recherche d'images pour "very bad cops film"

Trois films d’Adam Mckay qui bâtissent un portrait acerbe du greatest country of them all, les Etats-Unis. Impérialisme, consumérisme, corruption, krach, libéralisme, excès en tous genres. Le tout en mettant en scène une comédie politique réjouissante, fun, ludique et surtout à l’image de la profusion d’images et de matières que produit ce système. Le cinéma de Mckay est le cinéma des USA dans toutes ses problématiques.
Vice, après l’excellent The Big Short sur l’affaire des subprimes, continue le portrait au vitriol d’une machine à broyer. Edifiant, terrifiant, jubilatoire, Vice est ce qu’Hollywood sait faire de mieux : Jouer le jeu en tirant dans le tas. Il y a quelque chose de résolument pourri dans toutes les parts du système américain. Montrons-le avec bouffonnerie, sourire et sens de la dérision, peut-être que la pilule passera mieux. Avant le prochain bug.

Résultat de recherche d'images pour "the big short"

76 . LOST CITY OF Z / AD ASTRA – JAMES GRAY (2017 / 2019)

Résultat de recherche d'images pour "lost city of z"

Deux aventures qui se répondent, de la quête du père en forêt à la quête du fils dans l’espace, James Gray creuse le sillon d’une obsession dévorante. Qu’importe le résultat de la quête, le chemin introspectif est ce qui intéresse le cinéaste, ce lien qui nous lie inévitablement les uns aux autres.

Résultat de recherche d'images pour "ad astra film"

77 . TAKE SHELTER / MIDNIGHT SPECIAL – JEFF NICHOLS (2011 / 2016)

Résultat de recherche d'images pour "TAKE SHELTER"

L’attention aux signes et la protection à tout prix. Deux grands films de genre sur la paternité.

Résultat de recherche d'images pour "midnight special"

78 . ZAMA – LUCRECIA MARTEL (2018)

Résultat de recherche d'images pour "zama lucrecia martel"

Un film fiévreux aux temps des conquistadors, sidérant de beauté et glissant vers des terres hallucinées et absurdes.

79 . LE LOUP DE WALL STREET – MARTIN SCORSESE (2013)

Résultat de recherche d'images pour "le loup de wall street film"

Un joyeux bordel d’une glorieuse maestria qui fait état d’un libéralisme devenu fou et incontrolable. Une fresque éreintante, allant à 200 à l’heure et ne s’arrêtant pas. Après tout, la machine est inarrêtable.

80 . LA CABANE DANS LES BOIS – DREW GODDARD (2012)

Résultat de recherche d'images pour "cabane dans les bois film"

Aussi hilarant que ludique, le programme dévoilé est sans cesse dément jusqu’à proposer un bestiaire ahurissant. Un film qui n’a pas peur d’aller très loin.

81 . LA FILLE DU 14 JUILLET / LA LOI DE LA JUNGLE – ANTONIN PERETJATKO (2013 / 2016)

Résultat de recherche d'images pour "la fille du 14 juillet"

Parmi les meilleures comédies de la décennie, empruntant aussi bien à Godard qu’aux Pieds Nickelés. Loufoque, absurde et ravagé. Tout en étant très politique.

Résultat de recherche d'images pour "la loi de la jungle film"

82 . LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA – ISAO TAKAHATA (2014)

Résultat de recherche d'images pour "conte princesse kaguya"

Une pépite d’animation d’un des grands maîtres japonais.

83 . DE L’AUTRE CÔTE DU VENT – ORSON WELLES (2018)

Résultat de recherche d'images pour "the other side of the wind"

Inachevé puis ramené à la vie grâce à Netflix, l’opus de Welles fait partie de ces films malades, foutraques, mais traversés de magnifiques fulgurances qui en font une oeuvre vitale.

84 . EXIT THROUGH THE GIFT SHOP – BANKSY (2010)

Résultat de recherche d'images pour "exit through the gift shop"

Un faux documentaire de faussaire sur le faux. ?. C’est génial.

85 . TOO OLD TO DIE YOUNG – NICOLAS WINDING REFN (2019)

Résultat de recherche d'images pour "too old to die young"

Si Drive est indéniablement une réussite plastique, cet opus est la synthèse du meilleur qu’a à offrir Refn.

86 . JAUJA – LISANDRO ALONSO (2014)

Résultat de recherche d'images pour "lisandro alonso jauja"

Un film hors du temps et stupéfiant.

87 . WINTER SLEEP – NURI BILGE CEYLAN (2014)

Résultat de recherche d'images pour "winter sleep"

Un imposant bloc de maîtrise. La Palme d’Or 2014 dialogue avec cruauté et malice sur des maux de société bien profonds. On a l’impression de visiter un roman dostoïevskien tant la richesse thématique proposée submerge le spectateur.

88 . MARRIAGE STORY – NOAH BAUMBACH (2019)

Résultat de recherche d'images pour "mariage story"

Noah Baumbach est un dialoguiste de génie, mais lorsque son scénario rejoint une mise en scène assurée et parmi sa plus aboutie, le résultat en est brillant. MARRIAGE STORY est un superbe drame sur un amour incomplet. Les performances sont toutes dingues.

89 . BRIDESMAIDS – PAUL FEIG (2011)

Résultat de recherche d'images pour "mes meilleures amies"

Une team de feu pour une comédie de génie.

90 . A LA FOLIE – WANG BING (2015)

Résultat de recherche d'images pour "a la folie wang bing"

Un édifiant portrait d’un système qui a failli, l’hopital comme une prison, faute d’attention d’un pouvoir aux abonnés absent. L’un des immenses documentaristes de l’Histoire du cinéma.

91 . REALITE – QUENTIN DUPIEUX (2015)

Image associée

Son plus drôle, son plus fou, son plus maîtrisé, son plus abouti. Une absurdie exquise.

92 . NOSTALGIE DE LA LUMIERE / LE BOUTON DE NACRE – PATRICIO GUZMAN (2010 – 2015)

Résultat de recherche d'images pour "nostalgie de la lumière"

La dictateur de Pinochet sous un regard d’une profonde poésie, entre ciel et mer, les restes d’un peuple…

93 . DRAGGED ACROSS CONCRETE – S. CRAIG ZAHLER (2019)

Résultat de recherche d'images pour "dragged across concrete"

C’est simple, on ne l’avait pas vu venir. La série B de la décennie. Un polar magistral à l’écriture si précieuse pour le genre. Chaque personnage a sa raison d’agir (bien souvent sociale), ce qui en fait un film à la portée politique bien plus intéressante que ses confrères. Une tension constante et une mise en scène impeccable.

94 . INCEPTION – CHRISTOPHER NOLAN (2010)

Résultat de recherche d'images pour "inception bfi"

Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas mesurer son impact. Un film aussi bien roublard qu’émouvant. Christopher Nolan joue souvent gros, fonce à toute allure avec un sens artisanal séduisant pour un résultat toujours impressionnant. Un film stratifié qui joue du temps et de l’espace de manière architecturale. Entre la verticalité du désir et la circularité du rêve, Nolan a dessiné un horizon d’une rare ampleur.

95 . WESTERN – VALESKA GRISEBACH (2017)

Résultat de recherche d'images pour "valeska grisebach western"

Un magnifique film sur l’identité, l’appartenance et la communauté. Avec un regard d’une grande sensibilité, Valeska Grisebach a tout simplement réalisé l’un des plus beaux portraits d’homme depuis longtemps. Aussi inquiétant que beau, le film déploie les contradictions masculines jusqu’à la rupture.

96 . THE ASSASSIN – HOU HSIAO-HSIEN (2015)

Résultat de recherche d'images pour "the assassin hou hsiao hsien"

D’une beauté à couper le souffle, un film de sabre comme vous n’en avez jamais vu. Privilégiant le battement du coeur à l’acier de l’épée, The Assassin se déploie avec lenteur, révélant toutes les potentialités d’une mise en scène vaporeuse. Un film de pur mouvement.

97 . KAILI BLUES / UN GRAND VOYAGE VERS LA NUIT – BI GAN (2017/2019)

Résultat de recherche d'images pour "kaili blues"

Il manque à Bi Gan le scénario qui fera de lui le grand cinéaste que ces deux superbes promesses laissent à entrevoir. C’est un virtuose à n’en pas douter, maître d’un temps qu’il apprivoise jusqu’à l’outrance mais toujours avec brio. Passé spécialiste des plans-séquences de plus de 40 minutes, il instaure une réalisation de rêve, somnanmbuliste et hypnotique. Bi Gan aime à nous balader dans ses croisements temporels, aime à nous perdre dans ses toiles. A surveiller de très près.

Résultat de recherche d'images pour "un grand voyage vers la nuit"

98 . HEREDITE – ARI ASTER (2018)

Résultat de recherche d'images pour "hérédité film"

Un horrorfolk-story effrayante et jusqu’au-boutiste qui continue de nous trotter en tête longtemps après le visionnage. Un film qui dévoile ses nombreuses couches horrifiques avec parcimonie et grand talent.

99 . GRAVITY – ALFONSO CUARON (2013)

Résultat de recherche d'images pour "gravity cuaron"

Sur grand écran, Gravity aura marqué son temps par sa technique et sa magnifique suspension. Haletant, tenant littéralement en haleine, ce voyage reste une grande proposition de cinéma.

100 . BEFORE MIDNIGHT / EVERYBODY WANTS SOME!! – RICHARD LINKLATER (2013/2016)

Image associée

La simplicité apparente de ses films m’étonnera toujours. Il s’en dégage toujours une humeur particulière, une vision plus belle que la vie elle-même. On aimerait vivre dans son cinéma surtout. Before midnight clôt à merveille une des meilleures trilogies du cinéma commencée par Before Sunrise, puis par Before Sunset. Un amour que le temps a rassemblé jusqu’à son usure naturelle. Mais jamais le cinéaste ne rénonce, leur amour est trop beau et le cinéma en a bien trop besoin. Everybody wants some!! rappelle son Dazed & confused, classique des 90’s. Une histoire de fraternité, d’espoir, d’amour : Le film classique de la fac US mais avec une pointe de ce sel si particulier qui fait le génie de Linklater.

MENTIONS et PROLONGATIONS : UNE AFFAIRE DE FAMILLE de Hirokazu Kore-Eda, l’entière série THE TRIP de Michael Winterbottom, UPSTREAM COLOR de Shane Carruth, LOVE IS STRANGE et BROOKLYN VILLAGE d’Ira Sachs, MOMMY de Xavier Dolan, LA LA LAND de Damien Chazelle, TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE de Arnaud Desplechin, MOONRISE KINGDOM de Wes Anderson, HER SMELL de Alex Ross Perry, MILLE SOLEILS de Mati Diop, 13TH d’Ava Duvernay, AMOUR de Michael Haneke, RESOLUTION, SPRING et THE ENDLESS de Aaron Moorhead et Justin Benson, ELLE de Paul Verhoeven, YOU WERE NEVER REALLY HERE de Lynne Ramsay, LA PIEL QUE HABITO de Pedro Almodovar, DRIVE de Nicolas Winding Refn, IT FOLLOWS de David Robert Mitchell, DOMINO de Brian De Palma, EN LIBERTE de Pierre Salvadori, GOOD TIME des frères Safdie, PATERSON de Jim Jarmusch, BRAGUINO de Clément Cogitore, UN MONDE SANS FEMMES de Guillaume Brac, COMMENT SAVOIR de James L. Brooks …